Intérêt & Rôle
de la Rééducation Tubaire

La rééducation tubaire est une thérapie fonctionnelle, douce, qui a pour objectif de traiter le dysfonctionnement des trompes d’Eustache responsables d’otites séro-muqueuses. Selon Françoise Estienne [orthophoniste et professeur d’université] :

«La mise en place de drains[ATT], la prise de médicaments sont des palliatifs, ils pallient momentanément les symptômes.[…]En agissant sur la cause ou la source, la rééducation tubaire peut être préventive et curative, elle diminue le risque de récidive ou abrège fortement celle-ci».

Rééducation Tubaire - Ophélie Rebillard

La rééducation tubaire : pour qui ?

La rééducation tubaire s’adresse principalement aux enfants de 5 à 9 ans pour lesquels les traitements classiques (médicaments, chirurgie…) n’ont pas été concluants.
Elle peut également être recommandée au cas par cas pour les enfants plus grands, les adolescents et les adultes qui souffrent de dysfonctionnement tubaire.

Pathologies

Différentes pathologies sont en lien avec un dysfonctionnement tubaire, nous retrouvons ainsi :

L’otite séro-muqueuse

Qui est l’indication la plus fréquente de rééducation tubaire. Elle peut être proposée seule ou associée à un traitement médical. Elle est préconisée pour éviter la pose d’aérateurs transtympaniques ou après échec thérapeutique de ces derniers.

Les poches de rétraction tympanique

Qui constituent une complication de l’otite séro-muqueuse et correspondent à un niveau plus avancé de dysfonctionnement tubaire. Seuls les premiers stades des poches de rétraction peuvent répondre à la rééducation, sachant que les résultats sont toujours moins spectaculaires étant donné le degré plus avancé de la pathologie.

Rééducation Tubaire - Ophélie Rebillard

Poche de rétraction tympanique. Rétraction de la peau de la membrane du tympan due à un défait d’aération de l’oreille moyenne par dysfonctionnement de la trompe d’Eustache ou à des anomalie de pression dans l’oreille. Si elle n’est pas traitée, cette poche va progressivement se coller vers le fond de l’oreille et détruire les osselets (photo de Dr A Murphy)

Les oreilles opérées de cholestéatome

Tumeur bénigne de l’oreille moyenne, qui constituent également une indication de rééducation pour éviter les récidives.

Les insuffisances vélaires

Défaut d’occlusion du voile du palais résultant d’une malformation et les divisions vélo-palatines, palatines ou sous-muqueuses du voile qui sont très souvent associées à un dysfonctionnement tubaire constituent une indication de rééducation fréquente. 

Rééducation Tubaire - Ophélie Rebillard

Au cours de pratiques sportives

Les manifestations mineures de dysfonctionnement tubaire qui engendrent une gêne lors de variations pressionnelles (sports aérien,  plongée sous-marine…) peuvent également être prises en charge.

Le but principal de la rééducation tubaire

Améliorer l’aération de l’oreille moyenne, notamment en améliorant l’efficacité de tous les muscles impliqués dans l’ouverture de la trompe d’Eustache.

Avant toute rééducation il convient de faire un bilan orthophonique qui visera à connaître l’histoire du patient et à effectuer un examen des structures anatomiques (lèvres, langue, dents, palais…) et des fonctions (respiration, phonation, déglutition, perception, praxies, articulation/parole) afin de prendre en compte toute particularité pour bien orienter la prise en charge.

La rééducation dure en moyenne une dizaine de séances, à raison d’une séance par semaine. Comme tout acte orthophonique conventionné la rééducation tubaire est prise en charge par la sécurité sociale (et les mutuelles) dès lors qu’une ordonnance médicale a été établie par un médecin.

De nombreux enfants accueillis pour une rééducation tubaire présentent des troubles associés tels que une respiration buccale, une déglutition primaire, des troubles articulatoires, des troubles de l’articulé dentaire ou encore des tics de succion.

L’orthophoniste prendra en compte ces troubles éventuels dans son travail rééducatif.

La rééducation tubaire s’articule autour de 4 phases :

Principes & Objectifs

E

Préparatoire

hygiène, mouchage, danger du reniflement…

E

D’apprentissage respiratoire

pour acquérir une respiration naso-diaphragmatique et éviter toute respiration buccale.

E

De travail actif

des muscles péritubaires pour renforcer les muscles qui permettent l’ouverture de la trompe d’Eustache et l’élévation du voile du palais afin de rétablir la fonction de drainage et d’aération de l’oreille moyenne.

E

D’apprentissage des manœuvres

d’auto-insufflation pour permettre l’ouverture volontaire de la trompe d’Eustache en créant une hyperpression dans le rhino-pharynx et rétablir l’équilibre pressionnel dans l’oreille moyenne.

L’efficacité de la rééducation tubaire

Elle dépend étroitement de l’implication parentale et de la motivation du patient. En effet, les exercices expliqués ci-dessus seront appris et pratiqués en séance orthophonique, mais ils devront également être reproduits tous les jours à la maison.
C’est pourquoi, la partie « rééducation » de ce site met à disposition des orthophonistes inscrits (et donc de leurs patients et de leurs familles) les vidéos des exercices qui pourront être utilisées ensuite à la maison, ceci dans le but d’avoir un support pour les pratiquer plus facilement au quotidien. 

Vous cherchez un orthophoniste pour commencer votre rééducation tubaire ?

Découvrez notre annuaire en ligne et contactez-les directement.

Besoin

d'information ?